PROJET EN COURS L’Orang-Outan, 170 X 95 X 70 cm.

L’Orang-outan est plus grand mammifère arboricole. Son nom vient du malais orang hutan, qui signifie littéralement « homme de la forêt ». Ce grand singe a élu domicile à la cime des arbres et parcourt inlassablement la canopée à la recherche de fruits, de feuilles et d’insectes.

Selon le site WWF France, les orangs-outans étaient autrefois largement répartis dans l’ensemble de l’Asie du Sud-Est, s’implantant même jusqu’au sud de la Chine et jusqu’au sud de l’île indonésienne de Java. Mais aujourd’hui, la présence de ces grands singes d’Asie se limite à deux îles, Bornéo et Sumatra.

Avec un nombre d’individus ayant drastiquement diminué au siècle dernier et une pression humaine en constante augmentation, ils pourraient être amenés à disparaître en milieu naturel dans les prochaines décennies.

Mon travail ici était porté sur l’intention de dénoncer notre monde avec un Orang-outan pas très commode, à taille réelle qui souhaite nous interroger. Nous interroger sur notre folie et notre intention d’être sur le point d’anéantir notre écosystème.

Autrefois, l’orang-outan était présent sur tout le continent asiatique. Aujourd’hui, il ne subsiste à l’état sauvage que sur les îles de Sumatra et de Bornéo. Or ces deux îles sont soumises à un déboisement toujours plus effréné, du fait de l’industrie du bois, mais également des planteurs de palmiers à huile et de diverses exploitations agricoles.

Dans cette zone, la destruction et la fragmentation de leur habitat représentent la plus grande menace. De larges parcelles de forêts ont été rasées à travers leurs aires de répartition par les exploitations forestières illégales et la conversion forestière pour les plantations de palmiers à huile et autres agricultures.

Aujourd’hui, plus de 50 % des orangs-outans vivent ainsi en dehors des zones protégées, au sein de forêts exploitées par des compagnies minières, forestières et des fabricants d’huile de palme. Les incendies parfois déclenchés pour augmenter la quantité de terre disponible accentuent le problème.

Cette pièce souhaite nous questionner nous interroger tout en essayant de nous comprendre.

ETAPE CARTON :

Du 19/09/21 au 31/10/20

La phase carton est terminée, il ne nous reste plus qu’à attendre la fin de l’hiver pour commencer la phase résine. La résine, étant un matériau très toxique je ne peux pas l’utiliser dans un lieu fermé, de plus elle a besoin de 20°C pour pouvoir se polymériser et durcir ce qui rend les choses un peu compliquer durant ces mois d’hiver.

En attendant, ci dessous ,vous pourrez retrouver les différentes étapes au niveau de l’assemblage des formes géométriques en carton gris 3mm. Je travail sans outil informatique à l’avance, mon travail évolue sans contrainte mais plutôt par instinct.

Laisser un commentaire